Visiteurs :

7125

J'ai rassemblé ici les fleurs et plantes sauvages rencontrées principalement dans mes jardins successifs en Belgique. N'hésitez pas à rechercher la fleur que vous voulez identifier en cliquant sur son code de couleur dans les mots-clés à droite.

les informations reprises ici ne sont bien évidemment pas exhaustives et n'ont aucune vocation scientifique. Elles sont basées sur mes notes et observations personnelles et les informations reçues lors de promenades guidées.

N'hésitez pas également à visiter mon Herbier d'Aude pour y découvrir mes rencontres florales dans le joli pays Cathare entre Carcassonne et Narbonne (en construction, merci pour votre indulgence).


Digitale pourpre

Digitale pourpre

La digitale est une plante magnifique et majestueuse (jusqu'à 1m50 de haut) constituée d'une touffe de feuilles duveteuses vert pâle à la base qui restent au ras du sol et ressemblent à celles de la bourrache, ensuite se dresse une haute tige qui supporte des dizaines de clochettes de couleur pourpre (Digitalis purpurea L.), ou blanche (Digitalis alba). Ses racines ne s’enfoncent pas très profondément dans le sol, et la plante a donc une base fragile.

Epiaire des bois

Epiaire des bois

L’Epiaire des bois (Stachys sylvatica L.) doit son surnom d’ortie puante au fait que ses feuilles ressemblent à celles de l’ortie et que les froisser dégage une odeur forte.

Elle pousse à l’ombre (bois frais et humides, sols riches), peut faire de 15 à 40 cm de haut et fleurit en juillet.

Ficaire

Ficaire

La ficaire, aussi appelée fausse renoncule (Ficaria verna) est l’une des premières fleurs à pointer son nez au printemps. Elle parsème les pelouses, à la lisière des bois, de ses petites étoiles dorées qui sont un enchantement pour les yeux après les longs mois d'hiver.

Son nom vient de ficaria en latin qui signifie petite figue, car sa racine en a la forme.

Gaillet gratteron

Gaillet gratteron

On a tous rencontré le gaillet gratteron (Galium aparine L.) enfants : rappelez-vous le « plèque-madame » … On le connaît aussi sous les noms d’aspérule, rièble, gratte-langue, gaille. Ces noms lui viennent de ses feuilles et surtout ses fruits, qui se collent sur aux surfaces accrocheuses tels la fourrure des animaux ou… votre pantalon.

Égopode podagraire

Égopode podagraire

Un tantinet envahissante quand elle colonise vos parterres, l'égopode podagraire (Aegopodium podagraria) est comestible et ses feuilles caractéristiques, qui poussent en premier lieu vers le mois d'avril, sont délicieuses en salade et pleines des vitamines qui nous ont tant manqué durant l'hiver.

Fraisier des bois

Le fraisier des bois (Fragaria vesca) est le fraisier sauvage le plus répandu en Europe. Chez moi il pousse dans mon espace « jardin naturel », parmi les orties, sous le trèfle. Ses petits fruits très sucrés et un peu acidulés sont un délice rare car dès qu’ils sont mûrs, ils sont attaqués par divers amateurs tels les que limaces ou oiseaux.

Géranium sauvage

Géranium sauvage

Le géranium sauvage ou « herbe à Robert » (Geranium robertianum) est une plante très commune dans les friches et prairies allant jusqu’à former d’épais tapis de petites fleurs roses à rouge, à 5 pétales, sur les talus à l’ombre, même dans les villes. Son nom est dérivé du latin ruber qui veut dire rouge.

cocquy.be

Copyright © 2019 Cocquy - Tous droits réservés
En navigant sur ce site vos reconnaissez avoir pris connaissance et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation

X

Right Click

No right click