Visiteurs :

27605

J'ai rassemblé ici les fleurs et plantes sauvages rencontrées principalement dans mes jardins successifs en Belgique. N'hésitez pas à rechercher la fleur que vous voulez identifier en cliquant sur son code de couleur dans les mots-clés à droite.

les informations reprises ici ne sont bien évidemment pas exhaustives et n'ont aucune vocation scientifique. Elles sont basées sur mes notes et observations personnelles et les informations reçues lors de promenades guidées.

N'hésitez pas également à visiter mon Herbier de l'Aude pour y découvrir mes rencontres florales dans le joli pays Cathare entre Carcassonne et Narbonne (en construction, merci pour votre indulgence).


Bugle rampante

Bugle rampante

La bugle rampante (Ajuga reptans) est déjà une jolie plante couvre-sol sous sa forme naturelle mais on en a fait de nombreux cultivars. Celle qui pousse chez moi, d'origine inconnue (cultivée ou non) a le feuillage pourpre, un port est dressé et de petites fleurs mauves qui font penser au lierre terrestre.

Coquelicot

Coquelicot

Plante messicole au départ, comme le bleuet, le coquelicot (Papaver rhoeas) aime les terrains retournés récemment, mais il a tendance à disparaître de nos champs à cause des pesticides et des engrais chimiques. Ses graines ne germent que si elles sont exposées la lumière et en terrain meuble.

Il est devenu récemment le symbole de la lutte contre les pesticides revendiquée entre autres par l'association Nous Voulons des Coquelicots ayant obtenu (au 1er janvier 2020) déjà plus de 1 million de signatures réclamant l'interdiction pure et simple de l'usage des pesticides en France.

Onagres

OnagreFrutescente20190626 100137 CopieJ'ai rencontré deux fois les oenothères ou onagres, d'abord à Woluwe-Saint-Lambert, dans mon jardin de ville, ensuite à Limelette, dans mon jardin de banlieue. C'est une magnifique fleur à quatre pétales, dont le fleur est très éphémère.

Lierre terrestre

Lierre terrestre

Le lierre terrestre (Glechoma hederacea) ou gléchome est parfois appelée courroie de Saint-Jean ou courroie de terre, car elle se propage entre-autres grâce à ses stolons, comme sa cousine la bugle rampante, dont elle est souvent voisine car elle apprécie tout autant les endroit humides, frais et boisés.

Morelle douce-amère

Morelle douce-amère

Cette jolie plante buissonnante a grimpé en infiltrant ma haie de ligustrum. Elle possède le joli nom de Douce-Amère en référence au goût de ses feuilles, tout d'abord doux sur la langue, pour devenir amer avec la mastication. Morelle signifie sans doute, d'après le latin médiéval maurella, "petite maure" en référence à la couleur de ses baies, qui sont toxiques.

Égopode podagraire

Égopode podagraire

Un tantinet envahissante quand elle colonise vos parterres, l'égopode podagraire (Aegopodium podagraria) est comestible et ses feuilles caractéristiques, qui poussent en premier lieu vers le mois d'avril, sont délicieuses en salade et pleines des vitamines qui nous ont tant manqué durant l'hiver.

cocquy.be

Copyright © 2019 Cocquy - Tous droits réservés
En navigant sur ce site vos reconnaissez avoir pris connaissance et accepté nos Conditions Générales d'Utilisation

X

Right Click

No right click